Quelle essence d’arbre ?

Peut-être êtes-vous l’une des personnes qui sont encore chauffées au bois ? Sachez que de plus en plus de personnes utilisent ce moyen pour faire face au froid de l’hiver. Il est à la fois économique et respectueux de l’environnement. Cependant, tous les types de bois ne sont pas identiques. Il est important de choisir la qualité de votre bois pour une optimisation totale. Mais comment savoir si le bois que vous avez acheté pour vous chauffer cet hiver sera performant ? Est-ce qu’il est assez sec et la variété de l’arbre vous permettra un bon chauffage ? Découvrez ici toutes les réponses à vos questions !

Comment reconnaissez-vous le bon bois ?

Il faut savoir que 1 kg de bois fournit 5 kWh d’énergie. Le bois doit être sec, c’est-à-dire avec un taux d’humidité inférieur à 20%. Pour passer sous la barre d’humidité de 20 %, le bois doit généralement sécher pendant une période de 15 à 24 mois, selon l’endroit où les bûches sont séchées et l’épaisseur des bûches. sont coupés.

A lire également : Comment obtenir un crédit à coup sûr ?

Le meilleur moment pour couper les arbres est en automne et en hiver, lorsque les arbres descendent la sève jusqu’aux racines.

Pour choisir votre bois de chauffage en fonction des différentes essences disponibles, sachez qu’à volume égal, le pouvoir calorifique est très différent selon les essences de bois. Le choix joue donc un rôle important en fonction de ce que vous souhaitez chauffer.

A lire aussi : Les 5 régions où l'immobilier est le moins cher en France

Crédits : Pexels/Pixabay Différents types d’essences de bois

Les trois principales espèces d’arbres sont les feuillus durs, les feuillus mous et enfin les conifères.

1) Les arbres feuillus durs sont denses et ont une croissance lente. Ils fournissent beaucoup de chaleur et brûlent longtemps, mais ils sont difficiles à fendre et ont une période de séchage assez longue. Châtaignier, charme, chêne, hêtre, frêne, orme, noyer, robinier ainsi que des arbres fruitiers font partie de cette essence d’arbre.

2) La deuxième espèce est composée d’arbres feuillus tendres qui ne sont pas très denses. Ils ont une puissance de chauffage moyenne ainsi qu’une vitesse de combustion rapide. Cette essence peut être utilisée pour allumer un feu. Ils sèchent assez rapidement par rapport à la première essence, mais se conservent généralement moins bien. Cette espèce est composée d’aulne, de bouleau, de platane, de saule ou de peuplier.

3) Enfin, la dernière essence n’est pas très dense : elles sont de conifères . Ce sont des bois légers et tendres qui chauffent assez bien, mais qui brûlent assez rapidement. Cependant, ils produisent des braises qui peuvent se brisent. Et la résine présente dans le bois a tendance à salir la cheminée. Les arbres de cette espèce sont l’épinette, le sapin, le pin et le mélèze.

Pour résumer, le bois de chauffage fiable est sec, dense et dur. De plus, n’oubliez pas de l’acheter avant la fin de la période de chauffage afin de terminer le séchage à la maison et ainsi pouvoir trouver le bois un peu moins cher. N’oubliez pas de chauffer le jardin avec du paillis !

Crédits : jackmac34/ Pixabay Source

Articles liés :

Parfums d’hiver : 4 conseils 100% naturels pour une maison qui sent bon

Plantes d’intérieur : 5 erreurs à éviter pour des plantes saines

10 conseils pour garder vos fleurs plus longtemps

ARTICLES LIÉS