Comment traiter le ver du poireau naturellement ?

Le ver du poireau, la chenille de la teigne du poireau, peut créer de gros dégâts dans les plantations de poireau mais également celles de tous les alliums. Ces vers de couleur vert clair sont difficiles à éliminer une fois qu’ils ont infesté l’intérieur des poireaux. Quelles sont les solutions naturelles existantes pour lutter contre le ver du poireau ?

Le ver du poireau : qu’est-ce que c’est ?

Le ver ou la teigne du poireau est un ver très répandu qui peut toucher non seulement les poireaux, mais également les plantes du genre Allium. Néanmoins, c’est le poireau qui paie le plus les frais de cette chenille du papillon nocturne. Il existe un autre insecte qui peut également provoquer de gros dégâts sur le poireau, il s’agit de la mineuse du poireau. Il s’agit d’un tout autre insecte puisqu’il s’agit de la mouche mineuse du poireau.

A lire également : Comment décorer mon salon ?

Les vers du poireau sont issus des œufs pondus par les teignes du poireau en été. Ces derniers sont déposés sur les feuilles des poireaux. Ils sont à l’origine des vers du poireau, ces petits vers de 1 cm de long de couleur vert clair. Ces vers sont très friands des feuilles de poireau, mais restent rarement sur la surface des feuilles. Ils descendent plus en profondeur et y creusent des galeries. Bien que ce ne soit pas toujours le cas, les vers du poireau peuvent infester jusqu’à la partie blanche du poireau.

Les vers du poireau provoquent la destruction des poireaux. Vous être sûr qu’ils sont là quand vous voyez des feuilles qui se cassent, se déforment ou qui se dessèchent. Dès que ces premiers symptômes apparaissent, il est recommandé d’intervenir pour essayer d’éliminer ces vers avant qu’ils ne créent des dégâts rendant irrécupérables les plantes. Des solutions naturelles existent pour éliminer le ver du poireau.

A lire en complément : Comment calculer les limons d'un escalier ?

Les solutions préventives contre le ver du poireau

Il existe évidemment des solutions naturelles pour lutter contre le ver du poireau ou la chenille de la teigne du poireau. Mais avant tout, il convient de les éviter ou de réduire le risque de leur apparition. À vrai dire, il est très difficile de se débarrasser de ces vers une fois qu’ils ont lancé leur attaque et une fois qu’ils sont descendus un peu plus en profondeur. Ainsi, avant même de planter les poireaux, il convient de les traiter.

Insecticides biologiques et séchage au soleil

Le Bacillus thuringiensis est l’insecticide biologique le plus recommandé pour lutter de manière préventive contre le développement du ver du poireau. Outre l’utilisation de cet insecticide biologique, vous devez également prendre la précaution de laisser sécher les plants de poireau pendant un ou deux jours au soleil. Ce qu’il faut surtout éviter, c’est la ponte estivale de la teigne du poireau. Ainsi, il est essentiel de mettre en place un filet anti-insectes par-dessus les plants de poireaux.

Planter les poireaux avec d’autres légumes

Le compagnonnage ne permet pas d’éviter à coup sûr l’invasion de ver du poireau. Cependant, cette méthode permet de réduire cette invasion. Il est ainsi recommandé de planter les poireaux avec des céleris et des carottes ou encore des tomates. Ces plantes qui sont agencées de manière à entourer les poireaux sont des répulsifs naturels pour les teignes du poireau.

Traitement naturel contre le ver du poireau

Si avec toutes ces précautions, vous n’êtes pas parvenu à éviter les attaques de vers du poireau, il reste toujours de l’espoir. Toutefois, la solution est quelque peu radicale. Le fait est qu’il va falloir couper les plantes contaminées et les jeter, voire les brûler. Si les plantes sont atteintes jusque dans leur partie blanche, il est essentiel de les arracher totalement et de les brûler également.

Le purin d’ortie est riche en azote. Il s’agit également d’un biostimulant qui aide les plantes à développer leurs défenses immunitaires. C’est pour cette raison que le purin d’ortie est conseillé pour prévenir et lutter contre le ver du poireau. L’utilisation du purin d’ortie est par contre à faire en connaissant les bonnes doses. Par ailleurs, vous pouvez utiliser d’autres purins comme celui des fougères, de la rhubarbe, ou encore de la tanaisie.

ARTICLES LIÉS