Comment soigner la sciatique naturellement ?

Le corps humain, depuis la naissance jusqu’à la mort, peut être sujet à de nombreuses affections. Certaines sont d’origine extérieure, causées par des bactéries, des virus ou des chocs physiques. Les autres peuvent être dues à des problèmes internes comme des malformations ou l’usage abusif des membres ou organes. Celle qui retient notre attention aujourd’hui est la sciatique, un mal répandu dont nous présenterons les traitements naturels disponibles.

Qu’est-ce que la sciatique ?

La sciatique, encore appelée lombosciatique, est une douleur irradiante ressentie généralement dans une seule jambe. Cette douleur part du bas de la colonne vertébrale jusqu’au pied de la jambe sur laquelle elle est ressentie. La douleur peut se localiser à l’arrière de la cuisse, du mollet et se terminer sur le côté extérieur du pied. Dans le cas contraire, elle est ressentie sur le côté extérieur de la cuisse et de la jambe jusqu’au gros orteil.

Lire également : Comment soigner un œil de perdrix naturellement ?

La douleur de la sciatique est due à la compression d’une des racines du nerf sciatique. Cette compression peut être causée par une grande sollicitation des vertèbres, un choc ou une hernie discale. Le nerf dont cette affection tire son nom est le nerf sciatique, le plus long nerf de l’organisme. Il joue des fonctions importantes, car c’est lui qui assure la transmission nerveuse au niveau de la majorité des muscles des membres inférieurs du corps.

Lorsqu’il est bloqué ou atteint à un certain degré, les muscles qu’il dessert sont difficiles à bouger et à manipuler. Son rôle dans la mobilité des jambes en fait un nerf dont il faut prendre un très grand soin. Toutes les douleurs qui lui sont liées peuvent être très handicapantes. En cas de sciatique, l’individu concerné doit suivre immédiatement un traitement adapté pour libérer le nerf et réduire, voire supprimer les douleurs.

Lire également : Qui peut passer le concours infirmier ?

Les traitements naturels pour soulager la sciatique

La sciatique, lorsqu’elle n’est pas traitée rapidement, peut engendrer des complications telles qu’une paralysie partielle ou des troubles de l’intestin. Même si les douleurs ressenties ne sont pas handicapantes, il est important de songer le plus vite possible à les soulager complètement. Pour le faire, de nombreux traitements naturels existent.

Faire des activités physiques douces

L’exercice physique est l’un des meilleurs recours pour soigner la sciatique et se débarrasser de la gêne et des douleurs ressenties. Vous disposez de plusieurs moyens pour éliminer les douleurs :

  • faire des étirements sans trop forcer sur votre jambe ou sur votre colonne vertébrale ;
  • se rendre chez le kinésithérapeute pour faire des exercices musculaires localisés en présence d’un professionnel ;
  • pratiquer le yoga, qui est un sport renfermant de nombreuses postures qui détendent les muscles et éliminent les tensions physiques ;
  • conduire sur un vélo elliptique ou un vélo d’appartement ;
  • faire des séances de natation;
  • marcher.

Vous devez éviter tous les sports et activités brusques comme le football ou le basketball tant que vous ressentez les maux de la sciatique. Vous devez aussi éviter de courir ou de faire des exercices qui nécessitent plus une partie du corps qu’une autre.

Prendre des traitements à base de plantes naturelles

De nombreuses plantes possèdent des vertus thérapeutiques permettant de soulager les douleurs irradiantes de la sciatique. Nombre d’entre elles peuvent également vous aider à soigner définitivement cette maladie, surtout lorsqu’elle vient à peine de se déclarer. Le cassis, le saule et le tilleul sont des plantes naturelles dont les bienfaits sur les douleurs sciatiques sont connus. Il y a également :

  • le radis noir,
  • la menthe poivrée,
  • l’artichaut et
  • l’ortie

Ces plantes  peuvent être utilisées dans ce contexte. Veuillez cependant à ce que les plantes choisies soient naturelles et biologiques afin de pouvoir profiter de traitements sains et dépourvus de pesticides.

Les plantes précédemment citées ont des propriétés anti-inflammatoires et antidouleurs assez fortes. Elles peuvent être utilisées de diverses manières : infusions, bains, cataplasmes, gélules ou huiles essentielles. Il faut identifier le moyen de tirer le meilleur des propriétés de chacune des plantes. Vous devez également éviter de faire des nombreux mélanges, au risque de vous créer d’autres malaises. Notez que l’ortie est généralement utilisée en cataplasme et le saule ainsi que le tilleul et l’artichaut sont préférables en tisane. Pour un traitement extérieur localisé, optez pour un massage à l’huile essentielle de menthe poivrée.

ARTICLES LIÉS