Comment calculer un pourcentage d’absence ?

La formule de base pour calculer votre taux d’absentéisme ?

Vous le savez tous, nous en sommes sûrs ! Mais, au cas où, nous vous le rappelons 😉

Lire également : Comment changer le bénéficiaire des allocations familiales ?

Taux d’absentéisme = (nombre de jours d’absence/nombre théorique de jours travaillés) * 100

Par contre, une fois que nous le savons… l’essentiel est de vous demander quelles absences vous souhaitez analyser !

A lire aussi : Quand sont recalculer les droits CAF pour 2019 ?

Avant de discuter du taux d’absentéisme, « rappelez-vous » les types d’absences :

Deux grandes catégories sont distinguées : les absences justifiées et les absences injustifiées.

En cas d’absence injustifiée…

Le salarié dispose généralement de 48 heures pour justifier son absence. Mais tout dépend de votre convention collective, de votre accord d’entreprise…

Quoi qu’il en soit, lorsque vous remarquez l’absence d’un collaborateur, essayez de le joindre pour comprendre la raison de son absence.

Sans réponse de sa part et après 48 heures de préavis, vous pouvez envisager une sanction contre lui.

Pour ce faire, vous devez lui donner un préavis pour se justifier ou retourner au travail par lettre.

Sans retour, vous pouvez ensuite le sanctionner. Selon la situation (contexte, fréquence, historique…), il s’agira d’un avertissement, d’une réprimande,… d’un congédiement pour faute grave.

Ensuite, parmi les absences justifiées, on trouve principalement les raisons suivantes (liste donc non exhaustive) :

  • tout d’abord, les arrêts de travail dus à une maladie, à un accident du travail ou à un trajet domicile-travail
  • mais aussi congé « enfant malade »
  • puis, le congé parental
  • sans oublier les congés payés, les congés payés, les congés sans solde, les congés sabbatiques,…
  • ou un congé légal ou pour des événements familiaux
  • enfin, les absences liées aux fonctions syndicales.

Medicat Partner peut vous aider à mettre en place des indicateurs pour analyser votre absentéisme en très peu de temps ! Contactez-nous pour plus d’informations !

Alors comment choisir les absences à prendre en compte dans le calcul de votre taux d’absentéisme ?

La question à vous poser est la suivante : « Qu’est-ce que vous cherchez à analyser et pourquoi ?

»

En effet, il est essentiel de se poser la question et d’identifier les raisons qui vous poussent à analyser cet absentéisme : le coût de l’absentéisme ? Le coût de la gestion de cet absentéisme ? Désorganisation avec un employé absent, des employés absents ? Des iniquités ? Le climat social ? … tout ça un peu ? Vous sentez-vous particulièrement préoccupé par les absences dues à une maladie, à un accident du travail ou à un accident de trajet ? Sauf si vous avez également un grand nombre d’absences injustifiées ? Vous partez d’une feuille blanche ? Ou pas ?

Ce que nous en pensons chez Medicat Partner…

L’une des conséquences de l’absentéisme, outre le coût, est souvent la désorganisation générée.

Alors pourquoi ne pas s’intéresser particulièrement aux absences qui se désorganisent ? Dans ce cas, examinez plutôt les absences que vous ne pouvez pas anticiper tels que : les absences injustifiées, les arrêts de maladie, les accidents du travail ou les accidents de trajet, les congés pour enfants malades.

Mais peut-être que les congés pour des événements familiaux représentent un volume important et nécessitent une étude approfondie ?

Ou même que l’acceptation de nombreux CP ou RTT au cours de la même période est problématique parce que l’entreprise manque de personnel ?

Bref, comme vous l’avez compris, cette formule peut, et surtout, DOIT être adaptée à votre situation !

Pour aller plus loin, vous pouvez lire nos articles sur le Bradford Factor, qui vous permet d’identifier les employés qui sont fréquemment absents. Ou encore, notre article sur la valeur de la prévention de l’absentéisme .

Enfin, le côté pratique : comment choisir l’unité de votre taux d’absentéisme et où trouver les données de calcul ?

Quant aux éléments de base de votre calcul, il s’agit évidemment de récupérer vos données RH.

Soit tu as de la chance assez pour avoir un SIRH, peut-être même permettre à chaque manager de combler les absences des membres de son équipe, ou vous utilisez un fichier Excel (et c’est très bien aussi)… Quoi qu’il en soit, ce sont ces données d’absence que vous devez récupérer. Attention, ils nécessitent parfois un petit travail de retraitement pour être fiables et utilisables !

Par conséquent, le choix de l’unité de taux d’absentéisme dépendra de la capacité de collecter des données en heures ou en jours.

NOS CONSEILS ?

Être trop ambitieux et créer une « usine à gaz » est l’une des premières raisons de ne pas mettre en œuvre une politique de prévention de l’absentéisme ! La mise en œuvre efficace de votre politique de prévention de l’absentéisme est une condition préalable !

D’autres conseils ? Appelez-nous 🙂

Caroline Noailly Laporte, directrice et toute l’équipe Medicat Partner. À votre service,

Contactez Medicat Partner

Remarque : JavaScript est requis pour cela contenu.

ARTICLES LIÉS